Pour fêter le succès relatif du sommet de Cancun, pourquoi ne pas essayer de faire un petit geste pour l'environnement en calculant son bilan carbone individuel, puis en se demandant comment l'améliorer. Penser globalement et agir localement, quoi ...

"C'est l'histoire d'un mec ... qui veut calculer son bilan carbone". Disons le tout de suite, il y a des aspects assez comique dans les calculateurs d'empreinte carbone et il faut avoir la foi du militant pour ne pas se laisser désarçonner par la longueur des questionnaires et par la contradiction apparente entre les résultats. Coluche en aurait tiré un sketch comique...

L'ADEME
est le point de départ obligé du parcours du militant. Après quelques clics de souris, on finit par trouver la page "Testez-vous" qui propose des liens vers plusieurs sites permettant de calculer son empreinte carbone. Jusqu'ici tout va bien, mais lequel choisir ...

ademejpg

A. "BILAN CARBONE PERSONNEL" : PRECIS MAIS COMPLIQUE

Bilan Carbone Personnel paraît le plus sérieux et, de fait, on n'est pas déçu du voyage tant le questionnaire est austère, long et difficile à remplir...

bcpjpg

Après plus d'une demi-heure d'effort, je finis par apprendre que mon empreinte carbone est de  "2971 kilogrammes équivalent Carbone, avec une incertitude de : 33 %. Cette quantité est équivalente à la quantité de gaz à effet de serre émise par une voiture de faible puissance effectuant un trajet de : 54 012 kilomètres". On me précise que :

  • Ceci prend en compte uniquement vos émissions individuelles (et non celles des éventuelles autres personnes qui partagent votre foyer).
  • Ceci ne prend pas en compte les émissions associées à l'ensemble des services publics dont vous pouvez bénéficier en tant que citoyen.
  • A l'exception des trajets domicile-travail, ceci ne prend pas en compte les émissions engendrées par votre activité professionnelle (par exemple le chauffage de votre bureau si vous travaillez dans un bureau).
  • Le total des émissions annuelles d'un français moyen (obtenues en divisant le total des émissions annuelles nationales par le nombre d'habitants, en prenant donc en compte l'ensemble des émissions de tous les secteurs d'activité du pays) s'élève à : 2 800 kg equ. C par an.

Un graphique accompagne le bilan qui m'est remis en PDF et je découvre avec horreur que c'est ma consommation de boisson qui semble plomber mon empreinte carbone. Diable ... moi qui ne boit pas d'eaux minérales, je ne m'attendais pas à me fait taper sur les doigts pour quelques verres de vins ou de bière qui semblent avoir un impact écologique terrible. Saint Borloo priez pour moi ... à moins que je n'ai mal répondu et donné ma consommation hebdomadaire de vin en lieu et place de ma consommation journalière ?   

Bon, de toutes façon je ne recommence pas car cet outil est vraiment trop compliqué d'usage et il n'intéressera que les fanatiques de (fausse ?) précision. Le site précise d'ailleurs qu'il s'agit d'une version bêta 1.1 en cours d'amélioration ...

B. "CLIMACT" : RAPIDE MAIS LIMITE

Climact est à peu près l'opposé de Bilan Carbone Personnel. L'ergonomie est assez agréable et même si le questionnaire est assez long, il est facile d'y répondre grâce à des menus déroulants simples. Il ne me faut cette fois-ci que 10 à 15 minutes pour effectuer mon bilan contre près de 30 minutes avec Bilan Carbone Personnel. Il est toutefois juste de dire que les questions sont à peu près les mêmes et que le fait d'y avoir réfléchi une première fois permettait d'aller plus vite.

climactjpg

Il y a en tout 24 écrans à remplir et sur certains on me propose des engagements destinés à réduire à l'avenir mon empreinte carbone. C'est intéressant car cela permet lors d'une deuxième visite d'examiner quels sont les gestes que l'on pourrait faire. Je note tout de même avec un peu d'agacement qu'il n'est pas possible de revenir en arrière une fois qu'on a terminé un écran. A moins que j'ai raté une commande, il faut recommencer à zéro lorsque l'on s'est trompé ...

Ce qui est tout de même inquiétant c'est qu'un fois terminé le test avec Climact, je me retrouve à la tête d'une empreinte carbone personnelle de 5 800 kg de CO2 auquel on me dit que je dois ajouter environ 2000 kg liés aux infrastructures collectives françaises. Bref, Climact me donne une empreinte deux fois plus élevées que Bilan Carbone Personnel, tout en me précisant que je suis à peu près dans la moyenne française. Je constate toutefois qu'en indiquant les gestes que je fais où que je compte faire pour modifier mes habitudes, mon bilan tombe à 4400 kg de CO2 par an au lieu de 5800, ce qui me vaut les félicitations de l'ADEME ("Bravo, vous êtes un écocitoyen, faites école autour de vous,  etc..."). 

Les différences de résultat entre Climact et Bilan Carbone sont tout de même inquiétantes et agaçantes  (variation du simple au double) car on se demande évidemment d'où elles viennent et si les tests propsoés sont réellement sérieux !

C. COACH CARBONE : LE PLUS PEDAGOGIQUE ET LE PLUS ERGONOMIQUE

Coach Carbone est à mon avis le plus intéressant des trois, parce qu'il possède de loin l'interface la plus agréable tout en étant très précis dans les question et très développé en ce qui concerne la mise en place de résolution et de plans d'actions pour réduire son empreinte carbone personnelle.

coachjpg

Je suis tout de même perturbé de voir qu''il aggrave encore mon empreinte carbone qui atteint cette fois-ci le niveau record de 15 tonnes de CO2 par an (tout en m'indiquant que je suis comme pour Climact dans la moyenne nationale). Et puis, il apparaît cette fois-ci que c'est mon habitat et non pas mon alimentation qui est responsable de la plus grande partie de mon empreinte carbone. Je peux donc continuer à boire un petit verre de vin ou deux par jour mais il va falloir sérieusement me pencher sur l'isolation de la maison ... 

Plus sérieusement, le gros intérêt de "Coach Carbone" est de produire un plan d'action simple et précis qui tient sur une page recto-verso et comporte des conseils simples et pratiques. A la différence de Climact, il est possible de ne remplir qu'une partie du questionnaire à la fois (habitat, alimentation, transport ou équipement) et de sauvegarder les résultats pour suivre leur évolution au cours du temps.

CONCLUSION : INTERET ET LIMITE DES CALCULATEURS CARBONE PERSONNELS

Au terme de cette première expérience des calculateurs carbone personnels, force est de reconnaître que le bilan est mitigé.

Les principaux points négatifs sont :

  • l'incroyable variété des résultats, tant en terme d'empreinte carbone totale (de 2 à 15 tonnes) qu'en terme de ventilation de ceux-ci par poste (maison, alimentation, équipement, ...)
  • la longueur du questionnaire et la difficulté pour y répondre (même si on peut demander une évaluation par défaut).
  • le doute sur la fiabilité des résultats
  • le doute sur l'usage de ces outils au delà des écolos Bac+40

Les points positifs quant à eux sont :

  • la présence d'explications pour comprendre le rôle de chaque action dans le bilan carbone individuel
  • la proposition de plans d'action et d'outils de simulation permettant d'évaluer leur impact sur la réduction des émissions de CO2
  • la prise en compte des coûts des actions à court terme et de leur bénéfice, y compris économique à long terme.

Au total, je recommande à chacun d'expérimenter par lui-même au moins un ou deux de ces outils pour se faire une opinion. Et je conseille de commencer par Coach Carbone qui me semble à titre personnel le plus abouti.

Claude GRASLAND

Militant Europe Ecologie / Les Verts, Sucy-en-Brie